Albinisme, une histoire de survie

Article : Albinisme, une histoire de survie
12 décembre 2014

Albinisme, une histoire de survie

DSC02989x

La plupart des grandes histoires cachent d’immenses tragédies.

Le 17 novembre dernier, une expo somme toute banale était présentée à Dakar : « Les visages de l’albinisme « . Pour avoir vu des photos sur Facebook, il était plus qu’évident pour moi d’y aller. Je ne pouvais pas manquer cette exposition. Les photos étaient superbes, la mise en scène du photographe SUBLIME, les couleurs, juste sublimes, et les visages avec l’expression qu’il faut pour véhiculer le message et l’émotion qu’il faut.

Jugez par vous-même :

DSC02976x DSC02964x DSC0296x

Cette photo au-dessus est de loin celle qui m’a le plus parlé. La symbolique que représente l’enfant est poignante. Le futur, les lendemains, l’espoir, l’avenir, un monde qui continue son émouvante histoire ?

L’expression innocente d’un regard apeuré et plein d’espoir.

Oui, j’ai pu lire tout ça! J’ai vu un enfant, l’expression innocente d’une personne qui espère et attend tout du monde. Pas une couleur de peau, mais un enfant. Peut-être parce que je viens d’Afrique centrale et j’entends parler d’histoires…

« Les visages de l’albinisme », un titre poétique qui cache une insoutenable réalité.

« Les visages de l’albinisme », Comme pour rappeler qu’il s’agit d’êtres humains, comme vous et moi, des hommes, des femmes et des enfants.

Alors que je lisais les affiches et brochures je me suis sentie de plus en plus en mal à l’aise, ça devenait malsain… Comment peuvent-ils?

 

Rejetés par la chair de ma chair…

L’ignorance n’explique pas le rejet, elle n’est pas non plus la porte ouverte au reniement de soi. Rejeter son enfant ne revient pas t-il en des mots simples à se remettre en question soi-même. L’ignorance ne peut justifier l’acte d’horreur posé par les familles, car les campagnes de sensibilisation sont légion. Les croyances, l’appartenance à un groupe social, les religions ne peuvent justifier l’abandon par un papa et une maman de leur enfant.

L’ignorance faisant et le mystère de la génétique aidant, beaucoup de parents pensent que seuls albinos mettent au monde des albinos. Je sais, vous êtes allés à l’école, connaissez les gènes récessifs qui à la rencontre d’autres gènes récessifs peuvent se  dévoiler et se révéler dominants. Pour vous, c’est évident; mais pour d’autres c’est par une opération mystique et mystérieuse que cela est possible. En résumé, vous êtes porteurs sans faire la maladie et transmettre les gènes à votre descendance qui peut la manifester. Les caprices du jeu de l’hérédité faisant, des parents « normaux » se retrouvent à avoir pour enfant des albinos; qu’ils renient et abandonnent pour des raisons aussi fallacieuses qu’incongrues. Des parents vont même parfois jusqu’à commettre des infanticides pour « corriger le don de Dieu ».

 

Personnellement, je n’ai jamais compris comment on peut abandonner ou faire du mal à un enfant parce qu’il est différent….

 

Des pratiques d’un autre temps…

L’homme, est un loup pour l’homme disait Hobbes. Par ces temps incertains où l’on parle des droits de l’homme à tout bout de champ, le sort des minorités est plus que préoccupant.

Revenons à l’albinisme, je ne vais pas aborder le comment du pourquoi de cette insuffisance de mélanine, NON, je préfère crier ma rage et ma honte d’appartenir à la race humaine. La différence attire, effraie et fascine, elle ouvre la porte à la connaissance, l’amour du prochain et la tolérance. Les albinos font l’objet de pratiques rétrogrades, sauvages et barbares. Ils servent d’ingrédient principal aux sacrifices rituels, et quand ils ne le sont pas, ils sont décapités tels des animaux. Le vice va si loin que même le repos dans la tombe est un luxe. Les albinos auraient des pouvoirs magiques, selon les apprentis sorciers et autres praticiens de sciences occultes. Cela justifierait le fait qu’ils soient pourchassés, massacrés et déshumanisés!

Les signes des temps s’amoncellent, que Dieu nous vienne en aide!

Victimes rangées dans la rubrique faits divers, voilà ce à quoi sont confrontés les albinos 

« En février 2008, Mariam Emmanuel, cinq ans, fut massacrée dans sa chambre. « En pleine nuit, trois hommes sont arrivés avec des torches. Ils l’ont empoignée et l’un d’entre eux a sorti un grand couteau. Un homme l’a égorgée tandis qu’un autre la maintenait. Elle se débattait », raconte sa soeur Mindi, 12 ans, alors cachée sous ses draps.

« Ils ont recueilli son sang dans un pot, l’ont bu, puis ont coupé ses deux jambes au niveau du genou et ont coupé sa langue. Ils ont mis tout ça dans un sac et sont partis », poursuit la fillette terrorisée. » La scène se passe en Tanzanie et  d’autres crimes sont relatés ici.

 

Les chiffres qui font froid dans le dos…

La photo qui suit illustre le business de l’argent pour les uns, l’ignorance et les croyances malsaines pour les autres et l’abandon criminel pour ceux qui savent, mais se taisent.

No COMMENT
No COMMENT

Adrienne Ntankeu, présidente militante de l’association Anida (Association nationale et internationale de défenses des Albinos)  qui co-organisait au Nubi-Arts restaurant africain galerie d’art l’exposition de photos nous révélait que cette démarche avait pour principal objectif de « Démystifier la maladie et sensibiliser la population africaine« .

 

Partagez

Commentaires

Fotso Fonkam
Répondre

Il est plus que jamais nécessaire de sensibiliser parents et enfants sur cet état de choses. A l'heure où on croit que les gens ont compris, il y a encore des endroit où les albinos, quand ils ne font pas l'objet des railleries de leurs petits camarades, sont pourchassés pour servir d'ingrédients aux potions magiques et autres décoctions maléfiques. C'est terrible qu'on en soit encore là, en Afrique. C'est dire toute l'importance qu'on doit accorder à cet article.

May-Si
Répondre

ça fait peur de voir ce que l’ignorance peut engendrer. J'ai vu un poste pareil il n'y a pas longtemps sur les enfants trisomiques. Les campagnes de sensibilisation sont plus que jamais nécessaires.

Mineto Mario
Répondre

Bonjour,

Bel article que vous avez rédiger là. Je suis particulier exerçant dans le domaine de la rédaction web. Je suis à la recherche de belles plumes africaines pour rédiger des articles divers pour des milliers de sites web. Un travail bien entendu rémunéré et qui vous permettra de développer vos connaissances en SEO. Vous pourrez ainsi améliorer vos articles et les faire figurer régulièrement en première page. Je vous propose donc de rejoindre mon équipe de rédacteurs si vous êtes intéressé. Merci de me répondre par mail à l'adresse minetomario@gmail.com.

Cordialement